Melkisedek

approfondissement

Curieux personnage que ce Melchisédek.
D’après le livre de la Genèse (Gn 14, 18-20), Melkisédek, roi de Salem, vint à la rencontre d’Abraham qui était chargé des dépouilles de quatre rois : comme prêtre du Très-Haut il lui offrit le pain et le vin avec des paroles de bénédiction ; et Abraham lui donna la dîme de tout le butin. 
+ Le silence insolite de l’Écriture sur ses ancêtres et ses descendants, suggère que le sacerdoce qu’il représente est éternel. S’il a reçu la dîme d’Abraham, c’est qu’il lui est supérieur, et a fortiori supérieur à ses descendants, les prêtres fils de Lévi.


+ La dîme payée aux prêtres lévitiques était à la fois le salaire de leur office cultuel et l’hommage rendu à l’éminente dignité de leur sacerdoce. Si donc Lévi lui-même, en Abraham, a payé la dîme à Melkisédek, c’est qu’il figurait un sacerdoce plus élevé.

Ce Melkisédek, qui fait dans le récit sacré une brève et mystérieuse apparition, comme roi de Jérusalem où Yahvé choisira d’habiter, comme prêtre du Très Haut dès avant l’institution lévitique, et auquel le Père du peuple élu paie la dîme, est présenté par le Psaume 109 comme une figure du Messie, roi et prêtre : « Le Seigneur l’a juré dans un serment irrévocable : Tu es prêtre à jamais selon l’ordre de Melkisédek. »
 
Les premiers chrétiens, pour mieux comprendre le nouveau sacerdoce qu’il apporte face à celui du Temple, puisent en lui son origine. La Lettre aux Hébreux 7 s’en fait le chantre.
La tradition patristique a exploité et enrichi cette exégèse allégorique, voyant dans le pain et le vin apportés à Abraham une figure de l’Eucharistie, et même un véritable sacrifice, figure du sacrifice eucharistique, interprétation reçue dans le Canon de la Messe. « …et comme il t’a plu d’accueillir les présents d’Abel, le Juste, le sacrifice de notre père Abraham, et celui que t’offrit Melkisédek, ton grand prêtre, en signe du sacrifice parfait, regarde cette offrande avec amour et, dans ta bienveillance, accepte-la. »

Pour approfondir : Melkisédek est un mystérieux personnage biblique.

Pour approfondir avec Sœur Marie Monnet : Le tout premier dialogue interreligieux