L'Humilité de Dieu

 

François Varillon

L’humilité de Dieu

 

Consentir à l’Evangile ne va pas de soi. L’humilité du Dieu qui s’y manifeste n’est reconnue, comme la « perle » qui vaut qu’on lui sacrifie tout, qu’au prix de dures batailles…

Que ni les uns ni les autres ne s’en étonnent ! L’humilité de Dieu exige que la foi soit à la pointe de notre liberté, quoi qu’il en soit de son cheminement et de ses étapes. Jésus-Christ est sans prestige : le prestige est toujours, directement ou non, lié à l’inessentiel. Dans l’Evangile, comme en Dieu lui-même, il n’y a rien que d’essentiel. L’essentiel, c’est la Gratuité. Si Jésus-Christ nous était spontanément plus désirable que la passion amoureuse ou la science ou la beauté, il serait Celui sur qui on peut mettre la main, qu’on peut capter dans le filet des rêves. Trop utile pour être Dieu.