Le messianisme

André Paul

Le mot « messianisme » désigne toute doctrine et tout mouvement relatifs à l'attente ou à la venue du Messie. Son usage n'est attesté qu'à partir de 1831. Son champ d'application s'élargira exagérément. Les théories de Marx seront assimilées à un messianisme. Les ethnologues s'empareront eux-mêmes du terme. Il convient de rester dans la stricte tradition à laquelle l'étymologie renvoie avec le vocable « Messie ». Dans l'Antiquité biblique et plus largement judaïque, l'hébreu mashiah et l'araméen meshihâ sont des adjectifs dont le sens est « oint (d'un produit huileux) ». Sont déclarés « oints » divers agents investis de missions sacrées : rois, prophètes, prêtres et grands prêtres, et surtout chefs de guerre. Progressivement, une figure royale se distingua, envoyée par Dieu avec une mission spéciale en vue du salut d'Israël. Tardivement, entre le IIe et le Ier siècle av. J.-C., on la dénomma « Messie ». L'adjectif devint substantif, avec une majuscule dirait-on de nos jours. Ce sera « le Messie ».

clio.fr/BIBLIOTHEQUE/le_messie_et_le_messianisme.asp