L'ivresse spirituelle

 

Charles Journet, Entretiens sur le Saint-Esprit

 

Tel était l’effet de l’effusion de l’Esprit, la réalisation dépasse toujours l’attente quand il s’agit des choses divines. Une exaltation, une sorte d’ivresse, littéralement un enthousiasme fait parler aux apôtres un langage de feu. Cette descente de Pentecôte est un événement extraordinaire, le plus grand événement de l’histoire de l’Eglise fondée et instaurée par Jésus.

Mission visible du Fils qui aboutit au Christ qui est la Tête ; mission visible de l’Esprit qui va aboutir à l’Eglise qui est le Corps. Alors, après Pentecôte, l’Eglise est préparée pour relayer Jésus sous le pressoir et durer jusqu’à la fin du monde. Elle est soulevée par une sainte et divine exaltation. L’exaltation peut venir de différentes causes. Il faut voir chaque fois de quoi il s’agit. Je crois que c’st dans Baudelaire que j’ai lu : « L’homme ne peut vivre sans ivresse. » Il faut choisir entre l’ivresse de l’alcool ou l’ivresse de l’Esprit-Saint. Les ivresses de l’alcool, des faux espoirs, des mythes, des idéologies, de toutes les formes de mensonge… ou la sainte ivresse de l’Esprit.