Anne
Le Seigneur entend les paroles de ma bouche. Psaume 137,1

Stérile et humiliée, Anne épanche son âme devant le Seigneur : « Souviens-toi de moi, donne-moi un fils. »
Le prêtre Éli l’observe. Devant son visage ravagé et ses lèvres balbutiantes, il la croit ivre : « Cuve donc ton vin ! »
Anne lui révèle alors qu’elle n’a bu ni vin ni boisson forte mais que l’excès de son chagrin l’a plongée dans l’intimité de Dieu. Devant la profondeur de cette prière, Eli comprend et prophétise : « Le Seigneur t’exaucera. »
Plus tard, la naissance de son fils Samuel plonge Anne dans l’allégresse. Elle exulte en Dieu son Sauveur qui entend ceux qui se tournent vers Lui.

Anne.jpg

"Cuve ton vin !" "Je n’ai bu ni vin ni boisson forte." 1 Samuel 1